Assurance moto : évaluer les critères pour choisir la police adaptée ?

Assurance moto : évaluer les critères pour choisir la police adaptée ?

Les amoureux de la route à deux roues doivent obligatoirement assurer leur moto pour ne pas subir d’amende voire d’une suspension de permis définitive. À cela, le choix de la moto se porte davantage vers un plaisir au-delà d’une utilisation pratique comme peut l’être plus généralement la voiture. C’est pourquoi assurer une moto s’ajoute déjà à d’autres types d’assurance ce qui impacte le budget d’un ménage. Comment sélectionner les garanties les plus adaptées ? Quels éléments sont pris en compte pour évaluer le coût d’une assurance moto ?

L’assurance moto protège autant le motard que les tiers

Que ce soit pour l’utilisation d’un solex, d’un scooter de 50 cm3, ou d’une moto de grosse cylindrée une assurance minimale au tiers doit être contractée pour protéger les victimes en cas d’accident. Elle prend en charge les victimes d’un motard qui se rend fautif vis-à-vis du Code de la route. Dans ce cas, les assurances des deux parties s’entendent sur le versement de l’indemnisation de la victime.  Si le motard recherche une assurance moto qui protège autant les tiers que lui-même, il peut opter pour une assurance « tous risques ».

À première vue, il serait facile de considérer qu’une assurance revue à la baisse pour faire des économies serait la meilleure décision. Cependant, la pratique de la moto se considère comme être une activité plus risquée que dans une voiture puisqu’elles ne bénéficient pas de la même sécurité propre à l’habitacle d’un véhicule. Par conséquent, les traumatismes peuvent se retrouver aggravés, ce qui donne raison aux assurés qui recherchent davantage de protection qu’une assurance économique. De fait, une juste évaluation s’impose pour souscrire à une assurance qui répond à la fois aux besoins économiques mais aussi à l’évaluation du risque qu’encourt un motard.

Quels critères doit prendre en compte le motard pour évaluer son assurance moto

Alors que la cylindrée impacte directement le coût de la prime d’assurance, d’autres facteurs viennent pondérer les tarifs. Notamment l’âge du conducteur et ses antécédents (bonus et malus). D’autre part, le niveau de franchise répercute une charge supplémentaire pour le motard bien que ces options puissent l’aider lors d’un sinistre. En effet, le coût des réparations peut vite grimper sur une moto, c’est pourquoi une juste évaluation aide le motard à ne pas subir de mauvaises surprises en cas d’accident. De plus, une assurance moto peut s’étendre à ses équipements annexes comme le casque, les gants ou le blouson qui peut se révéler coûteux en cas de déchirure.

Comment assurer les 3 roues

Un véhicule trois roues s’associe régulièrement avec le comportement d’une moto, c’est pourquoi la législation adapte le permis A mais également le permis B (permis auto) pour ce genre d’engin. Une formation pratique de 7h dans un centre agréé est nécessaire pour les détenteurs du permis auto. En l’espèce, une assurance pour un tricycle motorisé s’apparente à celui d’une moto dans bien des aspects, ce qui reprend les éléments cités plus hauts pour déterminer le niveau de garantie.