Assurer une partie de son corps

Assurer une partie de son corps

Assurer une partie de son corps pourrait se révéler insolite alors que des professionnels souvent à haut revenu sont dépendants de leur vue,  de leur ouïe mais aussi de leurs mains pour exercer leurs professions. Contrairement aux idées reçues, la plupart des professions dit « intellectuels» se servent de leur main ou d’une partie de leur corps pour remplir leur mission. Chirurgien, Dentistes mais aussi artistes, si un membre du corps se retrouve infirme c’est une carrière qui risque de s’effondrer.

Les protections professionnelles assurent-t-elles les parties du corps?

Le risque professionnel entrepris durant la période de travail ne peut se confondre avec le risque d’un incident ménager. Le code du travail intervient dans pareil cas ce qui protège particulièrement le salarié car son employeur lui verse le salaire durant sa convalescence mais aussi assure la prise en charge des frais médicaux. De son côté l’employeur veille à se faire rembourser des sommes engagés par son assurance civile professionnelle qui prend le relais. Les employeurs prennent une attention toute particulière pour évaluer les risques professionnels de leurs salariés surtout si les personnels concerné sont les salaires les plus élevés (pour les hôpitaux les médecins représentent la masse salariale la plus importante). Toutefois, éviter les problèmes sur le lieu d’activité n’évite pas tous les risques car en dehors du temps de travail d’autres mauvaises surprises peuvent arriver.

Etendre l’assurance d’une partie du corps en dehors du cadre professionnel

En cas d’incident ménager (cuisine et jardinage) les garanties de l’employeur ne prennent pas en charge l’incapacité du professionnel. Pourtant la défaillance d’un musicien qui cause l’impossibilité de participer à un concert peut engendrer des frais importants (coût d’annulation). Beaucoup de célébrités assurent à prix d’or leur partie du corps mais inutile de s’appeler David Beckham pour prendre quelques dispositions. La plupart des métiers manuels sont à privilégier ainsi que les métiers intellectuels qui demandent l’utilisation de leur main ou de leur sens comme  le métier de Nez. Des assurances spécialisés proposent ce type de prestation mais peut faire partie des conditions spécifiques d’une assurance professionnelle ou d’une garantie civile. Les travailleurs non-salariés doivent porter une attention toute particulière pour protéger leur bras, mains, jambes ou même des fonctions moins évidente come la vue. En outre certaines maladies peuvent détériorer des capacités comme l’hyperthyroïdie et toucher les cordes vocales, ce qui complique l’exercice de certains métiers comme l’enseignement. L’évidence de certaines fonctions motrices dans le quotidien peut vite faire oublier à quel point elles sont vitales pour l’accomplissement de son métier.

Pour se faire des assurances spécialisés se sont introduits sur ce marché mais à des tarifs élevés car il vise une clientèle prestigieuse. Les assurances plus généralistes comme la protection civile peuvent prendre en compte la particularité des métiers exercés. Il suffit d’intégrer cette particularité dans les conditions spécifiques d’une assurance civile mais attention le niveau de garantie doit être indiqué en relation avec le risque de perte de revenu possible.