Quelles assurances pour garantir ses loisirs extrêmes ?

Quelles assurances pour garantir ses loisirs extrêmes ?

Sports équestres, sports automobiles ou sports aériens, leurs pratiquants assument entièrement les risques encourus mais s’assurent-ils bien pour être en mesure de continuer leurs activités préférées ?

Quels sont les sports à risque qui méritent une assurance spécifique ?

Les assurances considèrent comme dangereuse certaines pratiques sportives en classant  selon la liste ci-dessous en deux catégories (non exhaustive) : sport à risque et sport extrême.

tableau des sports considérés à risque par les assurances

les sports équestres
  • Les concours hippiques
  • Courses de haies
  • Polo
  • Rodéo
sports de montagne
  • Luge et patinage en compétition,
  • Ski extrême, bobsleigh
  • Motoneige
  • Skelton
  • Spéléologie
  • Escalade
  • Alpinisme
sports nautiques
  • Rafting,
  • Jet-ski
  • Courses hors-bord et off-shore,
  • Navigation à plus de 20 miles des côtes ou d’un abri
  • Pêche ou plongée sous-marine avec équipement autonome
  • Canyoning
sports de combat
  • boxe
  • karaté sports aériens : ULM, parachute,…saut à l’élastique,VTT en compétition
sports auto et moto
  • Course de côte
  • formule 1, 2 et 3
  • karting
  • rallyes
  • course sur circuit
  • enduro et motocross

Si la pratique de ces activités est régulière, il est fortement conseillé de contracter une assurance spécifique. En général, cette garantie s’intègre dans l’adhésion annuelle des licences des fédérations sportives respectives. Dans le cas d’une pratique occasionnelle, l’assurance du prestataire entrée en jeu, il est inutile d’engager une garantie spécifique.

Prévenir son assurance de ses loisirs à risques

Si un passionné de sport extrême contracte une assurance-vie, l’assureur tiendra compte des loisirs de son client. Ces éléments déterminent les risques encourus et notamment le tarif de la police d’assurance. La pratique d’un loisir à risque incombe notamment l’assurance emprunteur et entre dans les clauses d’exception qui peuvent occasionner une surprime.  Si l’assuré cache ses pratiques, cela peut lui coûter cher. En effet l’assurance peut lui imputer un recours en justice pour « fraude à l’assurance » ou lui refuser toute indemnisation au cas où un accident survient durant une activité dangereuse.

Auto, Moto sur circuit et voltige aérienne comment s’assurer

Certains amoureux de la vitesse se donnent rendez-vous sur les pistes pour pratiquer leurs passions avec leurs véhicules. Bien que leur voiture soit assurée pour la route, la pratique sur circuit induit nécessairement des risques accrus. Sachant que le matériel utilisé étant relativement onéreux, des assurances spécifiques sont proposées par les responsables de piste mais aussi pour les automobilistes. Si un accident survient, mieux vaut avoir opté pour une assurance spécifique ou au moins prévenir son assureur. Celui-ci prendra les mesures nécessaires pour couvrir un quelconque risque (conseils et clauses spécifiques). En ce qui concerne les sports aériens toutes les personnes doivent être assurées autant les membres d’équipage que les passagers.