Vivre sur une péniche : assurance bateau ou assurance logement ?

Vivre sur une péniche : assurance bateau ou assurance logement ?

Beaucoup rêvent de vivre au bord de l’eau en acquérant une péniche attelée au quai d’une grande ville. Attention à bien analyser les avantages et les inconvénients avant de franchir le pas, notamment en ce qui concerne les assurances.

Vivre sur une péniche pour quelles raisons ?

Vivre sur une péniche offre à leur propriétaire de nombreux aspects de libertés. D’abord rien n’oblige les navigateurs de rester statiques sur un même lieu ce qui assouplie leurs mode de vie. Il devient possible de s’installer là ou l’emploi le permet. D’autre part, choisir une péniche comme logement adouci les mœurs pour une vie sans vis-à-vis et sans voisins. Parfois, le navigateur s’offre le luxe de vivre à proximité de quartiers prestigieux et hors de portée de sa bourse comme les quais de Seine.

Néanmoins, le choix de résidence dépend des places libres et de l’arbitrage de VNF (voies navigables de France) qui octroie les placements. Si ce placement semble définitif, un loyer est à payer à l’organisme public pour occupation du domaine public. Sans oublier que l’entretien d’une péniche implique des frais importants comme la lutte contre la corrosion. Pour bien dissocier l’impact entre l’assurance logement et l’assurance bateau, il convient de déterminer l’usage définitif de la péniche et surtout si le propriétaire compte s’immobiliser ou changer de place régulièrement.

Vivre sur une péniche et changer de lieu le plus souvent possible

Si le désire du propriétaire se dirige vers une mobilité régulière de son bâtiment, alors son navire sera difficilement considéré aux yeux de l’administration fiscale comme un logement principal. Il peut déclarer un domicile fixe dans un centre spécifique de la même manière que les professionnels de la batellerie (location de boîte aux lettres). En tout état de cause, l’assurance d’un tel logement s’apparente davantage à celui d’un navire.

Toutefois, si le lieu de résidence vise le bâtiment, il convient d’ajouter des clauses spécifiques dans le contrat pour qualifier les éléments de couverture propre à une résidence (responsabilité civile, vol, détériorations). Ce cas de figure n’impute pas automatique le paiement d’une taxe d’habitation mais s’en retrouve fortement réduit. En ce qui concerne la taxe foncière, l’inexistence d’une propriété immobile rend caduque un quelconque paiement. Le véritable inconvénient réside sur les frais de mobilité car le déplacement d’un tel bâtiment n’est pas gratuit et varie selon le cours du gazole.

Vivre sur une péniche pour en faire sa résidence secondaire

Si le propriétaire navigateur désire profiter d’un lieu pour se sédentariser, l’administration considère ce type de logement comme une propriété immobilière. Par ailleurs, des banques financent l’acquisition d’un tel bien de la même manière qu’une maison ou un appartement avec des taux similaires. Dans ce cas, l’assurance logement peut être retenue dans les mêmes conditions que n’importe quel investissement dans la pierre A noter qu’un tel bâtiment peut prendre pied sur terre avec quelques aménagements. Ce type d’achat peut faire l’objet d’un regroupement de crédit en réunissant le budget d’acquisition et celui des travaux d’aménagement et des autres crédits en cours.